Comment choisir ses produits cosmétiques bio ?

produit cosmétique bioDe nos jours, il existe une multitude de produits cosmétiques. Mais, il faut reconnaître qu’une grande majorité de ces produits sont fabriqués à base de produits chimiques. Ce qui peut être très nuisible pour la peau. C’est pourquoi, il est recommandé d’utiliser les produits cosmétiques bio. Voici les conseils à suivre pour faire votre choix.

Les produits de beauté bio sont de plus en plus présents sur le marché. Il faut dire que ces produits sont très appréciés parce qu’ils ne sont pas du tout dangereux pour la peau. Acheter des produits bios, c’est aussi contribuer à la protection de l’environnement.

Néanmoins, certaines femmes ont du mal à reconnaître un produit bio. Pourtant, ce n’est pas du tout difficile.

Reconnaître un produit bio

Il faut savoir qu’il existe plusieurs types de produits cosmétiques bio. Par exemple, il y en a sous forme d’ombres à paupières, de fond de teint, de rouge à lèvres, de poudre, de gel douche, de vernis à ongles, etc.

L’identification d’un produit cosmétique bio est très simple. Différentes mentions sont marquées sur ces produits tels que non toxique, biodégradable, matières premières issues de l’agriculture biologique, sans colorant, sans additif, sans paraben ou non testé sur les animaux.

Par ailleurs, il faut savoir qu’il existe plusieurs labels bios. En France par exemple, on a le label Eco (les produits qui contiennent au moins 50% d’ingrédients végétaux), le label Cosmébio (les produits qui contiennent au moins 95% d’ingrédients d’origine naturelle ou naturels) et le label Bio (les produits qui contiennent au moins 95% d’ingrédients végétaux bio).

En outre, même si les produits cosmétiques bio regorgent de nombreux bienfaits pour la peau, il faut reconnaître leur coût est beaucoup plus élevé que les produits traditionnels. On les trouve le plus souvent en parapharmacie ou en pharmacie.

Les différentes techniques du massage naturiste

Les massages naturistes Paris sont devenus incontournables pour ceux qui cherchent à se détendre et à s’évader dans un univers totalement à part. Cette pratique emploie plusieurs techniques pour se décontracter. L’ambiance dans ces salons de massage est attirante et apaisante.

Ce qu’il faut savoir avant de recourir aux massages naturistes Paris

Le principal objectif des massages naturistes Paris est d’aider le corps et l’esprit à se déconnecter de toutes les préoccupations quotidiennes. Les mouvements qui y sont proposés sont langoureux et très doux. En plus, le massé ainsi que la masseuse ou le masseur sont entièrement nus. Les massages naturistes Paris se pratiquent dans une salle qui a été aménagée à cet effet. Cette salle est très calme et aussi apaisante. La lumière n’est pas trop forte. La pièce dégage un parfum très exotique et ensorcelant. Tout a été conçu pour que le massé puisse accéder à la détente extrême.

Les techniques employées

Pour les massages naturistes Paris, diverses techniques peuvent être utilisées. Il y a d’abord le pétrissage. Le praticien saisit une masse musculaire et la serre entre ses doigts. Cette technique s’utilise généralement sur les parties charnues. Puis, il y a l’effleurage. Le praticien l’utilise pour débuter et pour terminer le massage. Il permet de totalement apaiser le corps. Ses mains sont posées sur le visage ou le corps du massé et il caresse délicatement sans exercer aucune pression. Ensuite, il y a le malaxage. C’est une technique très dynamique qui consiste à hisser la chair et à réaliser des mouvements de torsion tout en s’appuyant sur les pouces. C’est surtout sur les hanches et les fesses que cette technique est utilisée. Par la suite, on a la percussion.

Elle est réalisée en tapotant une zone du corps avec les mains ou les poignets. Cette technique se décline sous plusieurs formes : la hachure, le battement ou le tapotement. Le praticien l’utilise souvent sur le dos, les cuisses et les hanches. Après, il y a la gueule du tigre. Cette technique consiste à remonter tout le long des muscles tout en exerçant une petite pression. C’est généralement pour le torse et les jambes qu’on l’utilise.